Assassin’s Creed Odyssey : l’héritage de la Première Lame

Premier arc narratif épisodique développé par Ubisoft pour Assassin’s Creed Odyssey, l’héritage de la Première Lame est, aujourd’hui, au complet. Verdict ?

Pourquoi un tel délai ?

Divisé en trois épisodes, ce dlc se passe, scénaristiquement, pendant l’histoire principale. Jouant Kassandra, elle rencontre Darius, un Perse possesseur de la première lame secrète, et son fils Natakas. Dans le premier épisode, on découvre que l’Ordre des Anciens commence à s’étendre en Grèce, et nous devons aider Darius et Natakas à lutter contre le Veneur, l’un des membres puissants de l’Ordre. Six semaines plus tard, en Achaia nous retrouvons nos deux amis, aux prises avec la Tempête, une membre de l’Ordre dont la réputation maritime lui a donnée son surnom. Et, à nouveau, six semaines plus tard, le dernier épisode nous mit aux prises avec celui que l’on pense être le chef de l’Ordre.

Le problème c’est que la narration globale souffre grandement de ce délai assez incompréhensible de six semaines entre chaque épisode. Délai que Ubisoft ne semble pas vouloir remettre en cause pour sortir le prochain dlc. Résultat : l’immersion est longue à se mettre en place, et à peine sommes-nous dans l’intrigue que c’est déjà la fin de l’épisode. Ayant refait, grâce au New Game Plus, le dlc en enchaînant les trois épisodes, je peux dire que, là, le scénario se tient beaucoup mieux, les défauts de narration cités plus haut disparaissant. On touche là un problème qui, pour moi, est à nouveau lié aux contraintes commerciales imposées par les responsables de chez Ubisoft.

L’ambiance est posée pour ce dlc

Un lore étoffé

OUI ! Enfin les origines du lore de la saga Assassin’s Creed sont explorées. Tout tourne d’ailleurs autour des notions de lignée biologique, ce qui ne manqua pas de faire râler certains fans, mais aussi de lignée spirituelle. Il y a aussi une réflexion sur les points de vue des différents protagonistes, pour arriver à un dénouement plein de nuances. Kassandra n’est pas une Assassin, mais on sent poindre, à travers son cheminement, la naissance d’un mode de pensée qui conduira à l’existence de la Confrérie plusieurs siècles plus tard. De même, l’Ordre des Anciens n’est pas l’Ordre des Templiers, pour autant ils portent un même regard sur le monde, privilégiant le contrôle comme mode de protection des peuples.

Affronter la Tempête …

Les apports de gameplay

Ils ne sont pas légion, puisque notre personnage gagne juste quelques nouvelles aptitudes qui ne sont pas franchement nécessaires pour avancer. En revanche, les lance-flammes pour l’Adrestia sont intéressants. Je trouve aussi que la puissance du personnage est vraiment ajustée par rapport aux nouveaux « boss » de sorte que le challenge soit relevé, sans pour autant être frustrant.

En conclusion

Le prochain arc narratif, centré sur le royaume de l’Atlantide, gagnerait à voir le délai entre chaque épisode réduit à quatre semaines, sous peine de perdre l’intérêt des joueurs en cours de route. D’autant que nous sentons que ce ne sont pas ces dlc qui apporteront, à l’avenir, de grosses nouveautés de gameplay. Il reste que, quand les épisodes sont joués à la suite, le scénario est vraiment intéressant, chargé en références et fait vraiment bien le lien avec toute la saga Assassin’s Creed.

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.