Critique de Dumbo, de Tim Burton

Dumbo, réalisé en live-action par Tim Burton, sortira en salle mercredi. Est-il à la hauteur de l’original ?

Synopsis

Les enfants de Holt Farrier, ex-artiste de cirque chargé de s’occuper d’un éléphanteau (dont les oreilles démesurées sont la risée du public), découvrent que ce dernier sait voler…

Dumbo est une jolie relecture

Et il faut dire qu’il est bien aidé en cela par un scénario plutôt bien écrit. Ehren Kruger a fait un excellent travail, saisissant parfaitement l’essence du film d’animation, tout en apportant une touche personnelle. Par exemple, pour coller au style même du live-action, les personnages animés ont, en dehors de Dumbo lui-même, un peu moins d’importance que dans la version de 1941. À l’inverse, les personnages réels sont plus importants. Le rythme est vraiment bon, on est immédiatement embarqué(e)s et on se prend très très vite d’affection pour Dumbo. Et la réalisation de Tim Burton, si elle manque légèrement d’un aspect drama sombre dont le réalisateur se départi de plus en plus au fil du temps, n’en est pas moins magique.

C’est Tim Burton qui pilote ce remake de Dumbo
Tim Burton aux commandes de Dumbo

Un casting de haut niveau

Au casting nous retrouvons un Colin Farrell, en plein retour en grâce depuis Les Animaux Fantastiques, qui campe Holt Farrier, un artiste de cirque qui s’occupe de Dumbo. Ce rôle lui va comme un gant, plein de subtilité et d’intensité. Nico Parker et Finley Hobbins jouent à la perfection ses enfants. Ils doivent faire face à V. A. Vandevere, interprété par un Michael Keaton lui aussi de retour au premier plan. Il démontre d’ailleurs une nouvelle fois toute l’étendue de son immense talent. Et il retrouve, pour la première fois depuis Batman le Défi, Danny DeVito. Ce cher Danny interprète le rôle de Max Medici, le directeur du cirque dans lequel officie Dumbo. Eva Green, actrice fétiche de Tim Burton, Alan Arkin et Roshan Seth complètent le casting.

Le casting du Dumbo de Tim Burton
Une partie du casting de Dumbo

Des effets somptueux

Il faut saluer l’excellent travail de Double Negative, Framestore, Hayley Williams, MPC, RISE Visual Effects Studios, Rising Sun Pictures et Rodéo FX. Non seulement les effets « invisibles » sont très réussis, mais la modélisation et l’animation de Dumbo sont absolument somptueuses. Le petit éléphant est criant de réalisme, sa palette d’émotions est étendue et très bien rendue, et, dès le premier regard, on est troublé par ses grands yeux pleins d’humanité. Je met cette réussite au même niveau que la réussite de Thanos. Le tout est magnifié par un travail d’orfèvre sur la lumière.

Dumbo est magique
Dumbo est une merveille d’animation

En conclusion

Dumbo, version 2019, est une excellente relecture du chef d’œuvre d’animation de 1941. Si vous avez réussi à conserver votre âme d’enfant, si vous aimez les classiques Disney, courrez le voir mercredi !

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.