Critique du film Un raccourci dans le temps

Adapté du livre éponyme de Madeleine L’Engle, Un raccourci dans le temps est le nouveau film en live-action des studios Disney. Tout comme Black Panther, le film surfe sur la vague des blockbusters à messages à la mode chez Disney.

 

Synopsis :

Meg et son petit frère Charles partent à la recherche de leur père, qui a disparu après une série d’expériences concernant la manipulation du temps et de l’espace.

 

Notre avis :

La réalisatrice Ava DuVernay nous offre un film globalement très frais et plein d’idéaux. L’héroïne principale du film, joué par l’excellente Storm Reid, est pétillante, dynamique et très attachante.

 

Storm Reid dans Un raccourci dans le temps
L’excellente Storm Reid

 

Malheureusement, le reste du casting n’est pas vraiment à la hauteur, exception faite de Chris Pine qui, depuis Wonder Woman, montre des qualités d’acteur insoupçonnées. Malheureusement, Oprah Winfrey est d‘une nullité cataclysmique, et Reese Witherspoon est inexistante. En terme de mise en scène, la réalisatrice nous avait habituée à beaucoup mieux. Les choix de réalisation sont sans queue ni tête, aucune cohérence n’est assurée. Toutes les explications apportées aux problématiques induite dans le film le sont via des espèces de mises en image psychédélique qui n’ont aucun sens. Et l’on ne peut même pas se rattacher à la beauté pure des images, car les effets spéciaux sont réellement ratés. Reste donc une histoire dont les qualités sont uniquement à mettre au crédit du livre dont le film est l’adaptation. Le problème, c’est que ce film montre que, en dehors des productions Lucasfilm, des films de superhéros et des adaptations en live de leurs anciens classiques d’animation, Les studios Disney sont en pleine crise créative (exception faite de leurs films d’animation, qui sont toutefois leur domaine d’expertise). Espérons pour eux que ça ne dure pas.

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

4 pensées sur “Critique du film Un raccourci dans le temps

  • 13 mars 2018 à 20 h 01 min
    Permalink

    Vraiment dommage pour le film, mais cette critique correspond effectivement à ce qu’on peut voir passer sur le net. Chris Pine est un bon acteur quand il fait pas le mariole, notamment dans des plus petits films (je conseille vraiment Carriers et Z for Zachariah).
    J’ai l’impression comme tu dis que Disney a un peu de mal sorti des grosses prods « classiques » (même si j’avais trouvé très rafraichissants le Tomorrowland de Brad Bird – assez injustement allumé – ainsi que Peter et Elliott le dragon).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.