Julien Chièze : la passion du Jeu Vidéo

Julien Chièze est une personnalité du jeu vidéo en France. Portrait express d’un jeune homme passionné, mais qui ne laisse pas indifférent.

Disclaimer

Le portrait express qui va suivre ne reflète qu’un point de vue personnel, le mien, sur le parcours de Julien Chièze. Donc pas la peine de venir sur les réseaux pour me traiter de tout les noms. Ensuite, je ne suis pas fan des théories du complot, ni fan du « tous manipulés, tous pourris » donc, là encore, faites preuve d’ouverture d’esprit par rapport à ce qui va suivre. Merci les amis !

Les années Joypad

Difficile de faire un portrait express de Julien sans parler de Joypad. Magazine cultissime pour les geeks de ma génération, Joypad a été créé en 1991, et a apporté un ton particulier à la presse vidéo-ludique de l’époque. Julien y a débuté sa carrière en 1997, sous le pseudonyme de Gollum. Une chose en amenant une autre, Joypad (comme d’autres) est racheté par Future France. L’uniformisation, ainsi qu’un certain nombre d’autres raisons, a poussée certains anciens du journal, dont Julien, à créer, en 2007, un site : Gameblog.

Julien Chièze a commencé dans Joypad
L’époque bénie de Joypad

L’aventure Gameblog

Le milieu, le public de gameuses et de gamers évoluant, Gameblog est lancé par Julien, Trazom, Julo, RaHaN, et quelques autres anciens de Joypad et de Joystick. S’imposer dans un milieu déjà dominé par jeuxvideo.com était compliqué, mais, en quelques années, Gameblog est devenu le second site francophone sur les jeux vidéo. D’abord sous la houlette de RaHaN, puis sous celle de Julien. Jusqu’en avril 2017, date à laquelle la rupture entre Gameblog et Julien a été consommée. Notons que, par ailleurs, AHL, Cyril Drevet, Carole Quintaine, WahWah et le regretté Steve Ernis n’ont pas poursuivit avec Gameblog. D’ailleurs j’en profite pour avoir une pensée émue pour Steve et pour sa famille.

Julien chièze a co-fondé Gameblog
Une partie de la Dream Team de Gameblog

L’ère YouTube

Depuis le 14 avril 2017, Julien a rebondit, et de belle manière, sur YouTube. Sur sa chaîne (au financement de laquelle j’ai participé quand mes finances me le permettait), et via un certain nombre de rendez-vous, il revient sur l’actualité du jeu vidéo et de la culture geek. En plus d’avoir dépassé les 226000 abonnés, il fournit quotidiennement du contenu, souvent en mettant en lumière de talentueux membres de sa communauté.

Mon regard sur le parcours de Julien Chièze

On peux ne pas aimer ce que fais Julien, mais force est de constater qu’il réussit. Il a ses admirateurs, ses détracteurs, mais, dans ce milieu, rien ne m’ennuie plus que l’eau tiède. Il choisit les sujets qu’il veut, les angles qu’il veut pour les traiter, mais au moins il fait des choix, il les assumes. Et, grâce à lui, j’ai découvert des gens talentueux. Rob De Freitas par exemple. En plus, Rob est auvergnat, donc on est quasiment voisins, et est le créateur du nouveau logo de notre podcast Metropolis News. Je pense aussi à Captain Hishiro, aux Share Players, à La Récré du JV, etc…

Le nouveau logo de Metropolis News, par Rob De Freitas

En revanche, il y a aussi eut des polémiques. Notamment, certains d’entre vous m’ont demandés mon avis sur la vidéo que Julien a fait concernant le vol en hélico à l’occasion de la sortie de Spider-Man sur PS4. D’abord, pour re-contextualiser, voici la vidéo en question :

Cette vidéo ayant, et c’est compréhensible, fait naître certaines questions, Julien a clarifié les choses :

Alors maintenant qu’on a dit tout ça, je vais vous dire une chose très clair : nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours. Ayant fait des études post-bac en marketing, je peux vous dire que le boulot du service de communication d’une société comme Playstation est de mettre, bien évidemment, les journalistes dans les meilleures conditions avant le test d’un jeu. Les marketeux seraient idiots de ne pas le faire. Après, il est de la responsabilité des journalistes en question de savoir faire la part des choses et de ne pas se laisser influencer par ce genre d’opérations. Pour être totalement transparents avec vous, la plupart des jeux édités par Playstation et testés sur legeekmoderne.fr nous sont fournit par eux, sans aucune contrepartie. Ce qui ne nous a pas empêchés d’émettre des avis mitigés sur des jeux comme MLB The Show 18 ou, plus récemment, PUBG version PS4.

Ensuite, on m’a aussi demandé mon avis sur une vidéo dans laquelle Julien aurait donné une bonne note à Agony, un jeu édité par Koch Media. Dans la mesure où je n’ai pas trouvé trace de cette vidéo sur le web, je n’ai pu que lire, sur des forums, que des avis de gens du style « Julien qui donne une super bonne note à Agony alors que le lendemain toute la presse descend le jeu ça prouve la non-crédibilité de ce mec ». Vu de ma fenêtre, on s’en fout un peu. Si il a aimé ce jeu, à contre-sens du courant du reste de la presse, c’est son avis, c’est lui que ça regarde. Pas de quoi en faire un drame. Encore une fois, je ne peux pas lui jeter la pierre car ici-même nous avons réussi à trouver des qualités à Justice League (et on n’a même pas été invités par Warner, ni à la projo presse de ce film, ni jamais).

Pour finir, ce qui m’étonnera toujours, c’est la capacité qu’ont les gens, sur Internet, à critiquer gratuitement. D’une, c’est chiant les critiques gratuites. De deux, où est l’intérêt de critiquer quelqu’un qu’on aime pas juste pour dire qu’on ne l’aime pas. Perso, si je n’aime pas quelqu’un, je ne vais pas passer mon temps à le critiquer, il y a plein d’autres choses chouettes à faire dans la vie, genre aller travailler, aller au cinéma, jouer, sortir avec ses potes / sa copine, etc…

Franchement, tout ce qui compte, c’est notre passion commune pour la culture geek et les jeux vidéo.

Mise à jour

Suite à cet article, Julien m’a demandé de préciser deux points. Premièrement, il n’a jamais testé Agony. Deuxièmement, depuis le lancement de sa chaîne YouTube il n’a jamais noté les jeux, et il relève à chaque fois les points forts ET les points faibles des jeux. La mise au point est donc faite.

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.