Logan : un final crépusculaire pour un mutant de légende

Logan est le dernier film sur le griffu version Hugh Jackman. Avec un parfum de fin d’une ère, d’une époque… Voici notre critique.

Logan est le dernier film de la trilogie dédiée au mutant le plus irrascible, irrespectueux, bestial de toute l’histoire des X-Men : Wolverine. Mais, au-delà de ça, c’est aussi la dernière fois que Hugh Jackman endosse la peau du griffu. En effet, l’acteur australien, âgé de 47 ans, a décidé qu’il est temps pour lui de dire au revoir à un personnage qui l’aura accompagné fidèlement pendant 17 ans. A l’heure des adieux, il lui tenait à coeur de servir au mieux cet anti-héros devenu le symbole du X-Men cinematic universe. Et pour une fois la Fox a suivi Hugh Jackman sans poser de question. Le réalisateur James Mangold a donc eut complètement les coudées franches pour réaliser Logan. Et on va voir qu’ils ont eut sacrément raison.

Old man Logan

Le film est une adaptation très libre de ce comics mais James Mangold a su conserver son côté désabusé et crépusculaire. A tel point que son long métrage a tout d’un western façon Clint Eastwood de la grande époque. Aucune esbrouffe dans la mise en scène, des effets numériques réduits au strict minimum et une photographie très travaillée et mettant énormément en valuer les personnages.

Hugh Jackman apparait abîmé et résigné, et Patrick Stewart dit adieu au professeur X de la plus belle des manières. La relève est brillament assurée par une Dafne Keen magistrale dans le rôle de X-23. Pour ceux qui ne savent pas qui est ce personnage, je vous conseille, si vous êtes impatients, de visionner la série X-Men Evolution…

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_0a3X8KjZ7M?feature=share]

This is the end

Dernier tour de piste pour le Logan version Hugh Jackman, la question sera donc de savoir qui va devenir la nouvele tête d’affiche des mutants à l’avenir. Il se murmure que Deadpool pourrait prendre de l’importance en ce sens. Ce qui est sûr, c’est que ce film clot 17 années d’une aventure cinématographique qui aura vue l’acteur australien imprégner durablement son personnage, à l’image de Robert Downey Junior pour Iron Man, en ayant enfin un scénario à la hauteur de son talent. Pour celles et ceux qui souhaiterait découvrir préalablement ses origines en version comics, lisez cet article.

Pour les autres, rendez-vous mercredi dans votre salle de cinéma préférée.

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.