Marvel’s Black Panther : le renouveau du style Marvel ?

Le Black Panther de Marvel sort sur nos écrans le 14 février. Renouvelle-t-il la méthode Marvel ? Prépare-t-il efficacement le terrain pour Avengers Infinity War ? Que vaut-il réellement ? Toutes les réponses à ces questions dans notre critique !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=noTuWxGmYlw]

Synopsis

Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…

Le renouveau de la méthode Marvel ?

Oui et non. Sans nul doute, le Black Panther de Ryan Coogler va dans la bonne direction car on retrouve la patte du réalisateur de Fruitvale Station et de Creed aussi bien à l’image que au scénario. C’est pêchu, efficace et très profond. Chaque personnage est correctement travaillé, dans le respect des origines de chacun. On retrouve donc T’Challa, interprété par un Chadwick Boseman probablement né pour jouer ce rôle. Son T’Challa est très profond, tout en nuance. Michael B. Jordan campe un Erik Killmonger magistral, confirmant que ce garçon est l’un des meilleurs acteurs de sa génération. J’irais jusqu’à dire que c’et probablement le meilleur bad guy Marvel depuis Loki. Martin Freeman reprend son rôle d’Everett Ross après Civil War. Lupita Nyong’o est une très bonne Nakia, toute en justesse. Et Andy Serkis, Daniel Kaluuya, Angela Bassett et Forest Whitaker complète une distribution de haut niveau. Mais, surtout, le film renouvelle le style Marvel de part la confiance accordée au réalisateur, et de part un humour qui est beaucoup beaucoup mieux dosé que dans les productions de l’an passé. C’est un vrai coup de frais que l’on nous propose. En revanche, l’histoire a, une nouvelle fois, des relents d’origin story. Les fans risquent donc de s’ennuyer si ils attendent d’être surpris par un Black Panther résolument fait pour un public de néophytes. La différence, c’est que Ryan Coogler sait rendre intéressant cet exercice. Avec un style très frais et teinté de mysticisme, il parvient à imprimer sa patte sur tout le long métrage.

Chadwick Boseman, la black panther de marvel
Chadwick Boseman est l’excellent Black Panther choisi par Marvel et Kevin Feige.

Le film prend même une dimension politique et philosophique. La question posée est la suivante : est-ce qu’une nation aussi avancée technologiquement et socialement que le Wakanda peux/doit apporter son aide à un monde qui rejette toujours les gens de couleur ? Et le film y répond en aborder successivement le point de vue de chacun des personnages principaux. Rassurez-vous, ça reste tout à fait digeste, grâce au fameux humour Marvel ! Toutefois, il est, ici, BEAUCOUP mieux géré ! Même beaucoup beaucoup mieux géré. Là encore, c’est à mettre au crédit ET du scénario ET de Ryan Coogler. Après, je précise que j’ai vu le film en VOST, reste donc à savoir si la VF sera bien faite et ne rendra pas les jeux de mots plus lourds qu’ils ne le sont réellement…

Quid des liens avec Avengers Infinity War ?

Difficile de répondre à cette question sans spoiler. Je me bornerais donc à répondre que, pour une fois, Marvel propose un teasing somme toute  ULTRA sobre. Infinity War sortant dans à peine 2 mois, Black Panther pose discrètement quelques bases. Ceci étant dit,  je ne saurais trop vous conseiller de rester jusqu’à la fin du générique, et si vous avez suivis correctement les précédents films, vous verrez que toutes les pièces du puzzle seront en place, annonçant un film dont la tonalité  dramatique et les enjeux semblent réellement inévitables. Ce qui sera une première chez Marvel Studios.

Conclusion

Pour terminer, je dirais que Black Panther est un excellent film de super-héros, 2h15 que l’on ne voient pas passer, et qui annonce clairement une fin de première décennie de films Marvel Studios. Tout en ouvrant sur de nouveaux horizons cinématographiques. Une page qui, si Infinity War tient toutes ses promesses, sera tournée de la plus belle des manières.

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.