Nintendo et la Switch, 1 an après

Comme beaucoup le savent, la Nintendo Switch est sorti depuis 1 an et 5 mois environ à la publication de cet article et il s’en est vendu pratiquement 20 millions au 1er juillet 2018 contre 13,56 millions pour la Wii U sur toute sa vie. Et il s’est vendu environ 87 millions de jeux dans la même période, ce qui donne des chiffres juste monstrueux et ça devrait continuer à augmenter.

Une première année d’exception pour la Nintendo Switch

Nintendo ne voulant pas réitérer le naufrage de la Wii U et son manque de jeu mortel qu’elle a connu à sa sortie, la Switch a connu une première année ouffissime. En arrivant le jour de sa sortie avec un épisode de Zelda multi-plateforme (car aussi disponible sur Wii U) devenu culte instantanément, Nintendo a tapé très fort et installé/imposé directement la console dans le cœur de tous les joueurs.

Et histoire d’enfoncé le clou, ils ont sorti 1 à 2 gros jeux par mois en plus de tous les jeux des éditeurs tiers. Alors oui, on ne va pas se mentir, 80% des furent des portages de jeux déjà sortis sur les autres consoles et pc ainsi que sur Wii U. Il faut même avouer que pratiquement tous les jeux Wii U sont ressortis sur Nintendo Switch aujourd’hui. Il n’en reste que quelque un comme Pikmin 3, Super Mario 3D World ou Wonderfull 101 qui ne sont toujours pas réédités.

En été 2017, ce sont deux énormes cartons qui sont sortis. Splatoon 2, que beaucoup appellent 1.5 pour le peu de nouveautés apportées et Mario Kart 8 Deluxe, portage ultime du meilleur épisode de Mario Kart sorti à la base sur Wii U et jeu le plus vendu aujourd’hui sur la Switch. Entre les portage de Dragon Ball Xenoverse 2 et Pokkén Tournament DX, un très bon Fire Emblem Warrior qui si il améliore sur certains point la recette lancée avec Hyrule Warrior n’atteint jamais son aîné. D’ailleurs, ce dernier arriva dans une définitive édition en mai 2018 avec absolument tous les dlc sorties sur Wii U et 3DS.

N’oublions pas Ubisoft qui signe avec son Mario+The Lapins Crétins : Kingdom Battle un excellent XCOM like aux petits oignons et son exceptionnel DLC (enfin un bon gros dlc qui mérite d’être pris) Donkey Kong Adventure sorti 10 mois plus tard.

Mais Nintendo décida de tuer la concurrence en finissant l’année avec Super Mario Odyssey qui, si il ne révolutionne pas nécessairement la formule, reste un jeu d’une qualité phénoménale à la finition exemplaire. Un magnifique cadeau de noël . Et pour les amoureux de J-rpg, Monolith Soft sorti en décembre Xenoblade Chronicle 2 pour conclure l’année. Et même si le jeu est sorti 6 mois trop tôt, les mises à jours ont presque fini de corriger tous les problèmes et laissent un excellent j-rpg, le meilleur de la console et de l’année, tous supports confondus (ça reste mon simple avis évidemment).

Et 2018 arriva

Si les sorties de jeux ne ralentirent pas (en effet chaque semaines ce sont des dizaines et dizaines qui apparaissent sur le Nintendo eshop de la console), les sorties de jeux édités par Nintendo se sont raréfiés. Beaucoup de petites pépites indé ont pu avoir leurs heures de gloires en ressortant sur la console de salon portable, ou l’inverse, au choix. Ainsi, on a pu rejouer à un excellent portage de Fury ou Celeste en janvier et au portage des cultissimes Bayonetta, dont le 2 exclusif à Nintendo en février.

Mais voilà, les jeux inédits édités par Nintendo se comptent sur les doigts d’une mains. Entre un Kirby : Star Allies sympathique mais moyen, l’arrivé du Nintendo Labo en avril qui apporte un vent de fraîcheur du côté manuel mais pas forcément en tant que jeux vidéo ou la sortie de Mario Tennis Aces qui aurait mérité 6 mois de développement supplémentaire pour être vraiment très bon (même si ça reste le meilleur jeu de tennis sortie depuis longtemps), on pourrait ne pas être très emballé par cette année 2. Il faut aussi souligner l’arriver du petit J-rpg de Square Enix exclusif  à la Switch, Octopath Traveler.

Heureusement que les éditeurs tiers et indés « re »sortent une grosse partie de leurs jeux sur la console afin de l’alimenter énormément. Et mise à part une petite partie d’entre eux, les 3/4 des portages sont de plutôt bonne qualité. On retiendra surtout les excellents et très impressionnants portage de Doom 2016 et Wolfenstein : The New Colossus ou le tout aussi sympathique Skyrim.

Il est clair qu’il faudra donc compter sur les tiers pour s’amuser en 2018 sur Switch si jamais on a acquis la console dès le début, car pour les nouveaux, la ludothèque est juste folle, y compris en exclusivités. Et quand on pense que tous les acquéreurs de la Switch n’ont pour beaucoup jamais touché à la Wii U, cela fait une quantité astronomique d’exclusivité à jouer. Il faut se rappeler que pratiquement toutes les exclus Wii U ont été portées sur Switch. Pour rappel, en France, il s’est vendu moins de 850000 Wii U durant toute sa vie alors que nous dépassons depuis longtemps le million de Switch.

Et les reste de l’année va suivre la tendance, Nintendo compte sur 2 grosses sortie pour 2018. Pokemon : Let’s go Pikachu/Evoli et Super Smash Bros Ultimate qui est leur jeu de fin d’année et qui s’annonce immense de contenu. On ne doutera pas du succès qu’auront ces deux jeux, en plus de quelque plus petites exclus comme le futur Mario Parti qui semble enfin être un bon opus.

Mais alors, doit on s’inquiéter de cette baisse de régime évidente ?

Nintendo va-t-il enfin mourir ?????

Non, clairement non. Nintendo réalise des chiffres records et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Même si cette année 2 est moins fournis en exclusivités, il faut aussi comprendre que la firme au plombier développe encore énormément de jeux en interne pour la console qui sortiront à partir de 2019.

C’est pour ça que nous n’avons rien eu à l’E3 2018 sur Metroid Prime 4 ou Bayonetta 3 qui ont plus de chance d’arriver milieu, voir fin 2019 au minimum si nous avons de la chance. Mais il est clair que Nintendo se repose sur les tiers et indés en 2018 afin de passer la troisième en 2019 et 2020. Pour le moment, il ne faut pas encore s’inquiéter. Il y a de quoi faire avec quantité de pépites qui sortent en ce moment. Un petit Enter the Gungeon, Dead Cell qui est arrivé le 7 aout 2018 ou Okami HD le 9 trouvent parfaitement leurs places sur la console hybride, comme tous les jeux indépendants qui se vendent tous mieux dessus que sur les consoles concurrentes ou pc.

Il faut donc serte garder un œil attentif mais rien ne sert de s’inquiéter pour le moment, l’avenir de la Switch et de Nintendo est pour le moment sur de très bonnes rails.

Shin

Passionné de jeux vidéo japonais, fan de j-rpg et Nintendo sexuel !!! J'aime aussi le MCU, le DCCU (oui, j'assume), les comics et les mangas. Il m'arrive aussi de lire des livres sans images. Je n'ai pas ma langue dans la poche, je suis toujours sincère à dire ce que je pense.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »