Paris Games Week 2019 : l’année de la transition ?

Aujourd’hui, Diane revient sur son ressenti de la Paris Games Week 2019…

Hello !

Je suis de retour aujourd’hui sur le site pour te parler de mon expérience à la Paris Games Week à laquelle je me suis rendue sur les 5 jours consécutifs de l’événement (ainsi qu’à la soirée presse) !

Ces 5 jours furent très intenses pour parcourir les quelques 80 000 m² que couvraient le salon. Différents espaces étaient alors proposés aux visiteurs.

Aujourd’hui, je me focalise sur le Hall 1, dédié principalement aux constructeurs de nos consoles fétiches mais aussi aux éditeurs de jeux vidéo.

Paris Games Week
Le stand Playstation de la PGW

Je vais tout d’abord présenter succinctement qui était présent ainsi que quelques jeux disponibles à l’essai sur ces différents stands, avant d’expliquer mon titre et cette idée de transition qui m’apparaît comme naturelle, avec les annonces des prochaines consoles (PS5 et projet Scarlett approchant à grands pas) !

Comme chaque année, les constructeurs historiques étaient présents, ce qui semble justifié pour essayer d’attirer les joueurs vers les consoles vendues par ces derniers.

  • Le stand Playstation, tout de bleu vêtu était sans conteste le plus grand du salon. La scène était gigantesque et occupait la plus grande surface de ce même lieu. Sur la scène, comme toujours, des animations diverses et variées avec distribution de goodies !

Mais le point fort cette année sur la scène est la venue d’Hideo Kojima, Maître du jeu vidéo. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, il a créé la saga des Metal Gear Solid (jusqu’à l’épisode Ground Zeroes, ou le V), et, après un départ de chez Konami, éditeur de ces jeux, a pris son indépendance avec son propre studio, Kojima Productions (qui produisait déjà les MGS) et s’est rendu dans différents studios plus que réputés (parmi lesquels Gorilla Games, ou bien encore Quantic Dream, pour ne citer qu’eux) afin de créer son tout nouveau jeu, Death Stranding, dans lequel nous incarnons un livreur, lié à un bébé, lequel est placé dans un pod. Ce jeu, disponible depuis le 8 novembre dernier, a suscité un intérêt conséquent des joueurs, qu’ils soient ou non aficionados des créations de Kojima san.

Paris Games Week 2019
Hideo Kojima à la PGW 2019

Le stand dédié était relativement grand, avec un espace fermé, permettant de (re) découvrir les trailers déjà visionnables sur les différents sites de jeu vidéo… quant au jeu, il n’était pas, selon mes informations, jouables sur le salon.

D’autres jeux étaient jouables, et de ce que j’ai pu apercevoir, j’ai vu une borne Dreams, dont l’accès anticipé est déjà disponible depuis de nombreux mois, et Concrete Genie, disponible depuis le 9 octobre et dont le test que j’ai rédigé est disponible sur le site 😉 Final Fantasy VII disposait lui aussi d’une belle mise en avant avec un magnifique stand et la possibilité d’avoir un souvenir de son passage ! Une bien belle idée !

A noter un accès privilégié aux membres PSPlus, qui m’est apparu comme superficiel, au vu des files d’attente pour accéder aux jeux.

Je fais l’impasse sur les autres jeux présents…

  • Passons au coin vert (et non, pas de rage ou quelconque ressenti) mais aux couleurs de la firme américaine Microsoft et à sa branche jeu vidéo… Xbox ! Comme chaque année, une scène est également offerte aux joueurs et une distribution de goodies est organisée (étonnant, n’est-ce pas ?) Au niveau des jeux, rien de bien transcendant, avec du Doom Eternal, Sea of Thieves ou bien encore Forza Horizon… de quoi occuper un peu le temps passé, mais sans plus !

Cependant, une initiative est à mon sens à saluer : celle de proposer une traduction en temps réel de certaines animations et conférences en Langue des Signes Française, rendant ainsi accessibles aux sourds et malentendants certaines conférences ou animations ! Ce qui est un nouveau signe de la volonté de Microsoft de rendre accessible le jeu vidéo. Une chose qu’à titre personnel, je trouve plus que louable et à soutenir.

  • Terminons ce tour d’horizon des constructeurs avec le plus historique des 3, à savoir Nintendo ! Sur ce même lieu étaient jouables bon nombre de licences, parmi lesquelles Luigi’s Mansion 3 (alors disponibles), des jeux inspirés des animés ou bien encore les licences cultes telles Mario Kart 8 Deluxe ou bien encore Super Smash Bros Ultimate. Une demo de Mario et Sonic aux Jeux Olympiques 2020 était aussi jouable. J’attends de voir ce que donne le jeu dans sa version finale…

Passons à la seconde partie de mon article, La réponse à ma question posée dans mon titre, à savoir celle de la transition entre la génération actuelle et la génération suivante, qui arrive pour la Playstation 5 l’année prochaine en fin d’année, et la future console Xbox dont la date de disponibilité n’a pas encore été annoncée.

PGW 2019
Une Paris Games Week 2019 de qualité !

Quand j’ai parcouru les allées du salon, en découvrant les expériences proposées, j’ai réalisé ce constat qui reste flagrant. Ce qui me laisse à penser ça est la surprise de ne pas pouvoir tester ni The Last of Us 2 ou Ghost of Tsushima qui seront, à mon avis, les jeux de la transition.

Du côté de Microsoft, j’attends de voir les spécificités des consoles ainsi que les services proposés. Le Gamepass Ultimate permet déjà de nouvelles fonctionnalités qui n’ont pas été disponibles jusqu’à présent.

Au final, il me tarde de voir ce que nous réservent les futures consoles, en sachant que Stadia et le cloud gaming entrent dans l’univers vidéoludique. De ce fait, j’attends avec impatience de découvrir ce qui nous attend.

Et toi ? Que penses-tu de cette période de transition ? Tu peux réagir à l’article dans les commentaires ci-dessous.

A très bientôt sur un prochain article 😉

Enaid

Enaid, 33 ans, rédactrice amateur. Passionnée par de nombreuses choses. Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l'âge de 5 ans, cette passion ne m'a jamais quitté. Surnommée #MadameSonic depuis quelques temps, en référence à ma mascotte du jeu vidéo ! Au plaisir d'échanger sur d'autres sujets... sur mon blog, tu auras un aperçu de mes autres passions...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.