Sasha test Days Gone


Sorti le 26 avril dernier Days Gone est un jeu développé par Bend Studio et édité par Sony qui met en scène Deacon St John dans des États Unis post-apocalyptiques.

Les origines de Days Gone

Avant toute chose remontons un peu dans le temps et retournons en juin 2016 lors de l’E3 où les premières images du jeu sont dévoilées. Comme beaucoup j’ai tout de suite été séduit. Ces hordes de zombies qui nous courent après au cœur de l’Oregon dévasté; il ne m’en fallait pas plus pour me faire saliver et trépigner d’impatience. Mais bien que la hype est prise, ses différents reports ont fini par lasser. Sony a donc fait le choix de communiquer énormément, voire trop, remontrant des images vues et revues lors du premier State Of Play de la firme nippone. Il faut dire que ce titre divisait déjà. Certains criant au génie quand d’autres boudaient déjà l’exclusivité de la firme japonaise. Car pour Sony ce titre ambitieux d’une part et exclu PS4 de l’autre devait être La grosse sortie de ce début d’année 2019.

Que vaut le jeu ?

Malheureusement pour lui, Days Gone est dès le départ comparé à une autre exclu cultissime de Sony : The Last Of Us. Et presque 3 ans après son annonce Days Gone arrive enfin. Après avoir installé le soft dans ma console je me lance enfin à l’aventure. Les premières minutes sont plaisantes. L’ambiance est bonne, les graphismes plutôt jolis et l’open word qui s’offre à nous laisse présager de bonnes heures à venir. À cela il faut une bande son de très bonne facture qui est pour moi, l’atout numéro un de cet opus. Les minutes passent j’utilise mes premières cartouches sur les premiers zombies et j’adhère totalement. Je me dis que l’attente fut longue mais qu’elle en valait la peine. Pas si sur… Après quelques heures sur ma bécane c’est la panne sèche. Les premiers défauts débarquent avec leurs gros sabots. Ils ne sont pas si nombreux mais ils nous coupent fortement et nous font décrocher de l’immersion qui s’annonçaient superbe. Des fondus inutiles entre cinématiques et phases de jeu, des chutes de framerate même avec la Pro, des PNJ inertes mais aussi et surtout une IA aux super fraises !!!

Impression finale

Me voila donc sur ma moto, s’offrent devant moi deux routes. L’une vers l’abandon pur et simple de ce titre au combien prometteur mais au gout inachevé. Et l’autre, plus petite, plus sinueuse. Celle de l’aventure qui m’attend si je continue, si je laisse une chance à Days Gone & Deacon St John. La chance de me séduire malgré tous leurs défauts. Après quelques secondes d’hésitations et perdu dans mes pensées, je suis sorti de ma torpeur par le bruit d’une horde de grouilleurs qui se rapproche de moi. Je mets les gaz et fonce sur cette petite route.

Critique
Date
Titre
Days Gone
Note
31star1star1stargraygray

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.