Star Wars Les derniers Jedi : le crépuscule de la saga

Star Wars VIII : Les derniers Jedi, réalisé par Rian Johnson, est sortit le 13 décembre. Ce film est à la fois la fin de la saga Star Wars et son renouveau. Plus qu’un miroir de l’Empire contre-attaque, c’est surtout un vrai regard posé sur la trilogie d’origine. De par ses choix, tous assumés, Les derniers Jedi marque le début de la fin pour la famille Skywalker.

Synopsis

Les héros de Star Wars VII : Le réveil de la Force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…

Star Wars est mort

Enchaînant directement avec la fin de l’épisode VII, le film de Rian Johnson en reprend l’aspect déconstruction mais en le poussant beaucoup plus loin. Ici, le miroir se fait déformant et embrasse plus qu’un film. C’est l’ensemble de la trilogie d’origine qui se voit renversée. Le réalisateur a compris que pour envisager l’avenir, il faut en finir avec le passé. Voilà pourquoi les personnages historiques et les vieux préceptes sont montrés sous un jour qui sent la fin. Et pour mieux revenir à l’essentiel, aussi.

Le nouveau Star Wars est réalisé par Rian Johnson
Rian Johnson est aux commandes de Star Wars 8

Les derniers Jedi

A tout seigneurs, tout honneur ! Carrie Fisher, dont la mort nous a tous profondément marqués, campe une Leïa très émouvante. Très consciente de ce qui arrivera, elle mène ses troupes avec réalisme et, surtout, avec espoir. Car elle sait que ses « héritiers » seront à la hauteur de son espérance. Mark Hamill, quant à lui, confirme son grand talent avec une intensité magistrale. Il achève de faire entrer Luke dans la légende dorée du cinéma. Même si le maître Jedi a beaucoup changé, ce qui fait que ce nouveau Star Wars est aussi, pour lui, un nouveau voyage initiatique. Pour pouvoir mieux passer le flambeau ?

Star Wars serait différent sans Mark Hamill
Mark Hamill est de retour dans la robe de bure de Luke Skywalker.

Rey, Kylo Ren, Finn… et les autres

En tout cas, la relève de ces deux figures mythiques que sont Luke Skywalker et Leïa Organa est là ! Rey poursuit sa quête initiatique, cherche sa place dans ce monde. Et prend une vraie épaisseur, grâce au jeu très nuancé de Daisy Ridley. A l’opposé, Kylo Ren se perd de plus en plus, complètement manipulé par Snoke. Adam Driver le joue très bien, à tel point qu’on se surprend à avoir de la peine pour son personnage. Finn et Poe sont un peu plus en retrait, mais restent important pour l’histoire. Finn assume pleinement son rôle, bien aidé par la magnifique Rose, et Poe s’impose comme le futur de l’Alliance.

Daisy Ridley est l'une des pièces maîtresses de ce nouveau Star Wars
Rey continue son voyage initiatique

Le mystère Snoke

Sensé être la principale figure du Mal pendant cette nouvelle trilogie, Snoke apparaît seulement encore plus manipulateur que ne l’était l’Empereur. Pour autant, Star Wars VIII le relègue presque au rang de second rôle. A moins que l’épisode 9 ne lui réserve un autre sort. En tout cas, un voile de mystère continue à l’entourer. On peux toutefois saluer une nouvelle fois la qualité de la performance capture réalisée par Andy Serkis, auquel l’académie des Oscars devrait accorder d’ors et déjà un Oscar pour l’ensemble de son oeuvre

Au final, que vaut Star Wars VIII ?

Star Wars Les derniers Jedi m’a, pêle-mêle, choqué, retourné, ému, troublé, exalté. Il est épique par moment, innovant souvent, et surtout toujours en perpétuel mouvement. Loin d’être passéiste, il convoque la légendaire trilogie originale pour mieux lui rendre un vibrant hommage avant de lui dire adieu et de la laisser retourner au panthéon des mythes cinématographiques. Il nous faut nous faire à l’idée que Star Wars, tel que nous l’aimons et le connaissons depuis 40 ans, est en train de mourir. Mourir, oui, mais pour mieux renaître dans quelques années, à l’occasion d’une prochaine trilogie réalisée et écrite par Rian Johnson. Une trilogie dont on nous promet dès maintenant qu’elle ne sera pas liée à quoi que ce soit de connu. Rendez-vous est donc pris pour dans deux ans, pour que nous découvrions, ensembles, le chant du signe d’une histoire se déroulant il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine…

Laurent

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.